Sélectionner une page

Retour sur la concertation de l’étude de mobilité

12 février 2020

0 Partages
Entre les mois de septembre et décembre 2019, la commune a recueilli un grand nombre d’observations sur les propositions développées dans l’étude de mobilité du bourg de La Bernerie. Plus de 70 observations ont été collectées et plusieurs réunions spécifiques avec différents acteurs ont été organisées.
Si aucune décision n’est encore prise, il est possible de tirer un premier bilan de la concertation. Voici une synthèse des principaux retours sur chacune des propositions, ainsi que les orientations de la commune pour avancer sur ces projets.
La Bernerie Ville à 30
Le passage de l’intégralité de l’agglomération à 30 km/h est une proposition globalement appréciée. Elle permettra d’améliorer la lisibilité des règles de réduction de vitesse en renforçant la sécurité des usagers et en limitant les nuisances (bruit, pollution). Cependant, des doutes ont été exprimés sur la capacité à faire respecter cette limitation sur certains axes, s’ils ne sont pas accompagnés d’aménagements de réduction de vitesse ou de plus de contrôles. De même, la modification des habitudes qu’entraine la généralisation des priorités à droite est parfois soulevée.
Pour avancer, la commune continue d’envisager la mise en place de ce dispositif, en affinant son périmètre et en étudiant la localisation des carrefours où pourrait se justifier le maintien des stops.
Une zone de rencontre en cœur de bourg
La zone de rencontre est un zone de circulation apaisée sur laquelle les piétons bénéficient de la priorité sur l’ensemble des autres véhicules. Cette proposition a suscité moins de réactions, cependant, le besoin de corréler l’aménagement urbain à l’objectif d’apaisement et de partage de la chaussée est soulevé. Il est également ressorti que ce dispositif ne répond pas aux problématiques spécifiques d’engorgement des ruelles descendant vers les plages.
Pour avancer, la commune va poursuivre son travail pour affiner son périmètre et les incidences sur l’aménagement urbain dans la zone. Des dispositions spécifiques aux ruelles vers les plages devront être proposées.
Une aire piétonne estivale
La mise en œuvre d’un centre-ville piéton pendant l’été semble répondre à une aspiration largement partagée d’apaisement et de confort du cœur de bourg. Pourtant, elle suscite également de nombreuses inquiétudes sur les modalités d’accès ou la période de mise en œuvre. Retenons particulièrement la forte demande de maintien des possibilités d’accès permanent pour les riverains et les livraisons. Notons également certaines propositions de mise en place de sens unique au lieu d’une aire piétonne, permettant de dégager de l’espace pour les modes doux, tout en conservant une voie de circulation sur les principaux axes.
Pour avancer, la commune va étudier l’opportunité de mises en place de sens uniques et affiner son travail sur l’aire piétonne afin de tenir compte des attentes des riverains et des commerçants.
L’évolution du plan de circulation et le jalonnement
Le plan de circulation projette de limiter autant que possible le trafic de transit dans le cœur de bourg et de favoriser son contournement, tout en assurant un jalonnement plus efficace des parkings.
Quelques propositions alternatives ont été formulées en lien avec la mise en œuvre de sens uniques sur certaines voies du bourg. D’autres remarques expriment le souhait de plus de confort des piétons et des cycles sur les rues Jean Duplessis et René Guy Cadou. Enfin, sont confirmées les nécessités de mieux jalonner les parkings en fonction des durées de stationnement et d’améliorer la signalétique des centres d’intérêt de la commune à l’échelle du piéton.
Pour avancer, la commune va évaluer l’opportunité de mise en place de sens uniques, et intégrer les besoins exprimés sur l’axe des rues J. Duplessis et R.G. Cadou pour de futurs aménagements. Elle poursuit également son travail sur le jalonnement des parkings et la signalétique piétonne. D’autres remarques plus particulières sur les incidences de la modification des sens de circulation seront également étudiées en détail avant toute mise en œuvre (ex : rue du Champ de Chapelle).
L’extension des zones bleues et le stationnement des riverains dans le bourg
Le projet prévoit de doubler la capacité de stationnement en zone bleue. La proposition suscite quelques réactions notamment de la part de riverains et d’actifs du cœur de bourg qui y voient une nouvelle contrainte à leur stationnement et demandent des dispositifs spécifiques qui leur soient réservés. La durée des zones bleues, trop courte ou trop longue fait également débat. Le besoin de stationnements minute et le non-respect des arrêts livraisons sont également soulevés par les commerçants.
Pour avancer, la commune va préciser le dimensionnement des 3 zones bleues, leur durée et travailler à l’harmonisation des arrêts-minute et livraisons. Les dispositifs de stationnements réservés pourront également être évalués.
Le transfert de l’aire camping-car, la création d’une aire de co-voiturage et la création de stationnements déportés en entrée d’agglomération
Les propositions de déplacement de l’aire camping-car et de création de stationnements déportés sont bien accueillies, sous réserve d’y développer un vrai projet paysager pour les camping-cars et d’assurer la liaison du stationnement déporté par une navette vers le bourg. Cette préoccupation rejoint également le souhait d’une meilleure lisibilité et d’une plus forte mise en réseau des différents services de transports en commun sur le littoral et à l’échelle du Pays de Retz.
Pour avancer, la commune doit affiner le dimensionnement du projet de stationnement déporté et évaluer la faisabilité d’une navette en lien avec la communauté d’agglomération qui exerce la compétence « Mobilité ».
Renforcer le stationnement vélo
La pratique du vélo est en plein essor sur la commune et bien que notre territoire compte déjà de nombreux équipements en sa faveur, la demande continue de s’intensifier, notamment en faveur de davantage de confort sur les voies de circulation, d’une meilleure signalisation et d’une offre plus importante de stationnements.
La commune va intégrer une réflexion en faveur du vélo sur chacun des projets d’aménagement de voirie et va implanter de nouveaux équipements de stationnements vélo.
Suite de l’étude
Il appartiendra à la future municipalité de prolonger le travail de réflexion sur chacune de ces thématiques, avant de valider les actions à mettre en œuvre de manière progressive et échelonnée dans le temps pour répondre au mieux aux besoins de la commune.

Horaires d'ouverture

Lundi, mardi, jeudi et vendredi
9H - 12H // 14H - 17H

Mercredi
9H - 12H

Samedi
Le 1er du mois : 9H30 - 12H

Trouver la Mairie

MAIRIE DE LA BERNERIE-EN-RETZ

16 rue Georges Clemenceau
44760 LA BERNERIE-EN-RETZ

Tél. : 02 40 82 70 56

Contacter la Mairie

0 Partages
Partagez
Tweetez